Radio Papanassi kaiamiumishtuk

Radio Papanassi Kaiamiumishtuk
C. P. 197
La Romaine (Québec)
G0G 1M0

Téléphone : 418 229-2075
Télécopieur : 418 229-2315

Image de la commuanuté innu de la romaine

« Ce serait un grand bien, et pour leur corps, et pour leurs âmes, et pour le trafic de ces Messieurs, si ces nations étaient stables…ce qu’elles feront comme j’espère avec le temps ».
Relations des Jésuites

Même avec le temps, les Innus d’Unamen Shipu ont peu cédé de leur liberté et sont encore aujourd’hui de «grands voyageurs», les derniers des nomades autochtones de la Basse-Côte-Nord et même de l’Amérique du Nord toute entière! Ils se déplacent toujours en canot l’été et en raquette sur la neige. Le nom de la rivière romaine, longue de 265 km, origine du mot uramen, voulant dire «rouge» ou bien encore «la pierre roulée par la rivière étant rouge», couleur occasionnée par l’ocre qui colorait ses eaux printanières de ruissellement. Au sortir de la forêt, ils descendaient la rivière les menant jusqu’aux îles pour y chasser le phoque, récupérer son huile et sa peau pour se fabriquer des mocassins. Après un long hiver, familles et amis s’y rejoignaient pour chasser et plumer les canards et se rassembler pour une grande fête!  Au début du XVIIIe siècle, des Français y ouvrent un poste de traite. 1760. La conquête anglaise fait passer le monopole des fourrures aux mains des Britanniques accompagnés par des marchands de la ville de Québec.

Catholiques, les Innus d’Ekuanthsit, de Natashkuan, de Pakuashipi et d’Unamen shipu se donnaient annuellement rendez-vous à la rivière Muskaro, où un Père leur accordait les secours de la religion. Ainsi, le gouvernement et les religieux tentèrent de fusionner les communautés de Pakuashipi et d’Unamen Shipu. Ces derniers retournèrent chez eux à pied. Puis, des Innus de Betsiamites, Ekuanshit, Sheshatshit, Pakuashipi et d’Unamen shipu formèrent la population actuelle d’environ 1 050 personnes dont 150 vivent hors du village créé en 1956.

Enclavée dans le village de La Romaine, la superficie de la communauté est de 70,3 hectares, 173,7 acres. Située à 400 km au nord est de Sept-Îles sur la côte nord du fleuve Saint-Laurent dans la MRC de la Basse-Côte-Nord du Québec. 2004. L’économie est encouragée par l’inauguration d’une usine de dégraissage de peaux de phoques, Asthuk. Réaménagement, entretien et gestion de l’aéroport, entente pour la construction du barrage hydro électrique de la rivière Romaine et acquisition progressive par les Innus de la pourvoirie Etamamiou, leur offrent de belles perspectives. Une rencontre chaleureuse et amicale avec le peuple innu, un pays de démesure, un décor naturellement fabuleux, voilà ce qu’est Unamen Shipu!