Corporation Radio Montagnaise de Mingan


Corporation Radio Montagnaise de Mingan
40, rue Manitou
Ekuanishit (Québec) G0T 1K0

Téléphone :  418 949-2829
Télécopieur : 418 949-2818


Clin d'oeil sur l'histoire de Ekuanitshit

«Nous trouvâmes une fort belle et grande baie d’où il était possible de mouiller…» Jacques Cartier

Terre ancestrale, Ekuanitshit était un lieu de passage estival pour la chasse aux oiseaux migrateurs, la pêche et la cueillette. Des campements printaniers sur les îles permettaient la chasse aux phoques. L’origine de son nom ressemble à un avertissement. « Prends soin du lieu où tu es». On y a trouvé des cimetières autochtones, des pièces de monnaie espagnole du XVIe  ainsi que des vestiges basques. 1608. Samuel de Champlain découvre les îles de Mingan. 1679. Louis Jolliet, découvreur du Mississipi, installe un poste de traite et devient seigneur d’Anticosti et des îles de l’archipel. Après la conquête anglaise, en 1882, la compagnie de la Baie d’Hudson s’approprie les droits exclusifs de pêche, de traite et d’exploitation forestière sur les îles et le sol d’Ekuanitshit. Milieu XIXe siècle, la pêche sportive s’y pratique librement. Déjà, les Innus y voyaient une menace à l’équilibre du milieu. Il semble que personne n’ait écouté le conseil des ancêtres! C’est pourquoi de 1853 à 1859, ceux-ci réclamèrent leurs terres. 1963. Le gouvernement leur céda une infime partie du territoire réclamé dont les limites furent acceptées en 1969.

La communauté dont la superficie est de 3887,82 hectares où résident 553 membres est située au confluent de la rivière Mingan et du fleuve Saint-Laurent à 37 km à l’ouest de Havre-Saint-Pierre dans la MRC de la Minganie. Art, artisanat, services, piégeage, construction et transport font partie de son économie.

Une part importante de celle-ci est intimement liée à deux créneaux : le développement touristique et les croisières internationales ainsi que la protection des ressources naturelles territoriales. 1979. Le Conseil réclame la gestion des îles de l’archipel. 1983. Il administre la pourvoirie du Complexe Manitou-Mingan sur la rivière du même nom ainsi qu’une autre située au Lac Allard. 1984. La communauté fait cesser la surpêche du saumon et crée un programme de restauration de la rivière qui est reconnu et récompensé. 2008. Échange entre Bretons et Innus dans le cadre d’un programme intitulé « Ruralité et développement socioéconomique ». Des projets hydroélectriques s’ajoutent à ces réalisations. 2009. Un projet rassembleur, inventif, inspirant, la Maison de la culture innue d’Ekuanitshit voit le jour. Ce haut lieu de culture vous invite à partager le quotidien et la bonne humeur des Innus qui sauront vite vous faire comprendre comment une région ne peut ignorer l’histoire!