Les dates des Pow-Wow au Québec
2014-06-14



Présence Autochtone
2014-07-30

  Mercredi 30 juillet  à 18h00 – CCSB Programme spécial Wapikoni...

Innu nikamu
2014-07-31

Unique au pays, déjà reconnu parmi les plus importants festivals de musique autochtones du...

Fêtes des Innus
2014-08-08

....
Infolettre

Recevez gratuitement par courriel les événements, les actualités et les autres informations culturelles.

Nom complet :

Courriel :

Une valeur est requise.Courriel invalide

M'abonner à l'infolettre

Facebook     |     Socam sur Viméo     |     Album photos 

 Google+


 


 

Le saviez vous ? 

 

Les indiens du Perou, mais également les Bororo du Brésil ou les Shompen de l'île de Nicobar ont un point commun : leur population est entièrement du groupe sanguin O, alors qu'il existe 4 groupes sanguins possibles (A, B, AB, O) !
Illustration jeunes filles indiennes du Pérou
Cette particularité peut s'expliquer entre autre par un modèle mathématique appelé "dérive génétique". Eh oui, il s'agit bien de lois génétiques ici, puisque l'appartenance à un groupe sanguin est déterminée génétiquement !
 
Lorsque l'on s'intéresse à la répartition de caractéristiques génétiques chez un grand nombre d'individus, on fait de la "génétique des populations". En principe, lorsque la population est de grande taille et que de nombreux échanges de gènes peuvent avoir lieu, on devrait retrouver autant de groupes sanguins A, B, AB ou O.
 
Seulement certaines populations peuvent se retrouver, par leur habitat ou leur culture, relativement isolées. Dans ces cas, il y a peu de brassage génétique et on peut observer la prédominance d'un groupe sanguin sur un autre. 
Mais pourquoi spécifiquement le groupe O ? Il semblerait que celui ci apporte un avantage en terme de santé, en protégeant notamment contre la syphillis. Les personnes du groupe O vivraient mieux, du moins plus longtemps, auraient donc plus d'enfants, tout ceci favorisant la diffusion des gènes responsables de ce groupe sanguin... et ce d'autant plus que l'apport génétique extérieur est quasiment absent  !
 
Pour en savoir plus avec AxiomCafe : Indiens du Pérou : la loi du groupe sanguin

 

 


 

Institut Tshakapesh

 

Innu Web TV

PROJET DE LOI C-33 - Loi sur le contrôle par les premières nations de leur système d'éducation*

 

Le 10 avril 2014 dernier, le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, Bernard Valcourt, a déposé à la Chambre des communes le projet de loi C-33, Loi sur le contrôle par les premières nations de leur système d'éducation. Cette nouvelle étape franchie, le processus législatif visant l’adoption de la loi est enclenché et l’heure des choix est arrivée, incontournable, d’ici la fin de la présente législature.

 

Nous partagerons des états de la situation et d’avancement des travaux, aussi souvent que nécessaire. Nous vous invitons donc à consulter cette rubrique fréquemment et à la référer au plus grand nombre de personnes possible.

 

N’hésitez surtout pas à nous faire part de vos commentaires ou à nous soumettre toutes vos questions :education@tskakapesh.ca      

 

 

 

 

 

 

 
Photo : Prochain LIVE 29 mai 2014 à 15h30Photo : demain matin live avec Tshakapesh des 8h30 AM
   

Pour nos joindre

 

RENOUVELLEMENT DE L’ENTENTE ENTRE RADIO-CANADA ET LA SOCAM gauche droite Radio-Canada et la Société de communication atikamekw-montagnaise (SOCAM) ont reconduit aujourd’hui une entente unique et inédite dans l’histoire des relations entre la radio publique et les autochtones au pays. Cette entente permet depuis maintenant quatre ans aux 14 stations communautaires autochtones du réseau de la SOCAM de diffuser les bulletins de...
Lire la suite

Patrimoine Canada

Ce projet a pu être réalisé grâce à la stratégie de Culture canadienne en ligne du ministère du Patrimoine canadien.

Publicité Socam Radio Atikamekw Montagnais