Les dates des Pow-Wow au Québec
2014-06-14



Tournoi golf Teweikan golf tournament
2014-09-26

Tournoi de Golf Teweikan   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Dans un communiqué commun,...

Sakay Ottawa en spectacle
2014-10-18

Sakay Ottawa en spectacle Endroit :CRAPO Heure :20:30 Détails :Le Centre...

Assemblée des Chefs apnql
2014-10-23

Assemblée des Chefs de l'APNQL Date: oct. 23, 2014 au oct. 23, 2014 Endroit: Montréal
Infolettre

Recevez gratuitement par courriel les événements, les actualités et les autres informations culturelles.

Nom complet :

Courriel :

Une valeur est requise.Courriel invalide

M'abonner à l'infolettre

Facebook     |     Socam sur Viméo     |     Album photos 

 Google+


Veuillez noter que la boutique en ligne des téléchargements musicaux n'est pas disponible en ce moment.

 


Le Dr Stanley Vollant est un Innu de Pessamit qui a grandi aux abords du fleuve Saint-Laurent sur la Côte-Nord. Dès son plus jeune âge, il bénéficie des enseignements traditionnels de son grand-père qui lui inculque toute l’importance des valeurs communautaires. Dr Vollant poursuit ensuite son éducation secondaire et postsecondaire dans la région de Québec avant d’obtenir en 1989 son diplôme de docteur en médecine (MD) de l’Université de Montréal, formation qu’il complétera en 1994 avec un diplôme d’études spécialisées en chirurgie générale. Il devient alors le tout premier chirurgien autochtone du Québec.


L'art Innu

 
Le dessin ou la peinture est pour moi la plus libre des expressions de l'art .J'ai toujours aimé dessiner depuis que j'ai l'age de 15 ans. Mais, au fils du temps, j'ai perdu cette habitude, pourtant , si essentiel dans nos cultures. 

"Ceux qui s’abandonnent à une pratique prompte et légère avant que d’avoir appris la théorie¹, ou l’art de finir leurs figures, ressemblent à des matelots qui se mettent en mer sur un vaisseau qui n’a ni gouvernail ni boussole : ils ne savent quelle route ils doivent tenir. La pratique doit toujours être fondée sur une bonne théorie, dont la perspective est le guide et la porte ; car sans elle on ne saurait réussir en aucune chose dans la peinture, ni dans les autres arts qui dépendent du dessin.  "

Le traité de la peinture de Léonard de Vinci

Anatole St-Onge est un artiste de la nation innu, issu d’une famille de chasseurs, de bûcherons et de musiciens de Pessamit qui réside à Maliotenam depuis près de 20 ans. Fasciné par les dessins d’un de ses frères et comprenant qu’il pouvait également créer des images à sa façon,  le dessin fait partie intégrante de son existence depuis l’enfance. Plus encore que par la Joconde, il était captivé par la Saint-Jean-Baptiste de Léonard de Vinci, qui lui a ouvert de nouveaux horizons, dans son imaginaire d’enfant.
En 2008, un proche lui demande de lui construire un chevalet, ce qu’il accepte. Apprenant le lendemain son décès et accablé par cette triste nouvelle, Anatole se demande si le chevalet lui était destiné. En 2010, il troque spontanément la guitare pour le pinceau. Dès la première expérience, il entre en dialogue avec les couleurs et la peinture. Cette première complicité avec la toile le fait devenir peintre, à 45 ans. Il peint depuis comme s’il l’avait toujours fait, habité par une paix intemporelle. On dit de ses peintures qu’il s’en dégage une grande sérénité. Chacune de ses peintures est pour lui l’incarnation d’un rêve qui était au bout de ses doigt
 
 

À découvrir !


Tshinanu.tv

Tshinanu.tv constitue la plus importante production de contenus nouveaux médias illustrant les réalités sociales, économiques et culturelles des communautés autochtones du Québec.

Produit par ECP nouveaux médias, ce projet a permis à de nombreux artistes et artisans, conteurs, sages, intervenants de tous les âges et de toutes les nations autochtones de communiquer leur réalité et leurs aspirations. Tshinanu.tv donne accès à ces vécus selon des principes d’interactivité, de découverte et d’échange qui rejoignent la philosophie des Premières nations.

La réalisation de Tshinanu.tv a été possible grâce au soutien de nos partenaires télédiffuseurs APTN (Aboriginal Peoples Television Network) et TFO (Télévision française de l’Ontario), du réseau radiophonique autochtone SOCAM (Société de communication Atikamekw-Montagnais) ainsi qu’avec la participation financière de Téléfilm Canada, du Fonds de la Passerelle de Patrimoine canadien, du Fonds Bell, et du Fonds Vidéotron.

Tshinanu - VIEILLIR © Marc Tremblay
 

 

Pour nos joindre

 

Au moins la moitié des communautés autochtones de l'Abitibi-Témiscamingue possède une station de radio. Celle-ci permet une meilleure diffusion de la culture des Premières Nations, mais aide aussi à maintenir les liens communautaires dans les réserves. L'histoire de la radio CKAG de Pikogan démarre il y a 23 ans dans un sous-sol, selon sa coordonnatrice Brenda Rankin. Elle explique que les locaux de diffusion ont...
Lire la suite

RENOUVELLEMENT DE L’ENTENTE ENTRE RADIO-CANADA ET LA SOCAM gauche droite Radio-Canada et la Société de communication atikamekw-montagnaise (SOCAM) ont reconduit aujourd’hui une entente unique et inédite dans l’histoire des relations entre la radio publique et les autochtones au pays. Cette entente permet depuis maintenant quatre ans aux 14 stations communautaires autochtones du réseau de la SOCAM de diffuser les bulletins de...
Lire la suite

Patrimoine Canada

Ce projet a pu être réalisé grâce à la stratégie de Culture canadienne en ligne du ministère du Patrimoine canadien.

Publicité Socam Radio Atikamekw Montagnais